NOS TEXTES FONDATEURS

Les Etats Généraux pour une société écologique post-urbaine s'appuient sur deux textes rédigés avec les organisations participantes pour établir le constat de l'urbanisation du monde et donner une ligne directrice à son action.


Le premier de ces textes a été l'appel Au-delà des Métropoles rédigé lors du séminaire de Villarceaux en mai 2021 grâce aux mains de chacun.es. Cet appel fait le constat, avec d’autres, du désastre écologique causé par la grosseur urbaine. Il exprime aussi, et surtout, le désir d’imaginer d’autres rapports aux vivants, d’agir avec un peu d’humilité et beaucoup de convivialité, avec un peu de décence et beaucoup de solidarité, pour cesser de tout consumer. A l’inverse de nos modes de vie très urbains, cet appel à rejoindre le mouvement est à diffuser sans modération. Ce fut l’une des premières pierres collectives des Etats généraux, en attendant d’autres fondations.

Le deuxième texte a été rédigé lors des Etats Généraux de Neddes en octobre 2021, il s'agit du Manifeste Pour une société écologique post-urbaine. Vers une taille décente pour respecter le vivant. L'objectif de ce texte est, après un constat peu enthousiasmant de la métropolisation et de l'urbanisation du monde, d'insister sur la nécessité de créer et d'imaginer de nouvelles manières d’habiter, de valoriser l’essaimage déjà en cours des alternatives et les aspirations grandissantes à un mode de vie plus sain, avec imagination politique et rééquilibrage géographique, avec reconsidération des besoins et perspectives vertueuses de décroissance.

L'appel : Au-delà des Métropoles

Appel2.jpg

Le manifeste : Vivre à une taille décente pour respecter le vivant

Page 1.png