CONTACTEZ-NOUS

Plusieurs grandes questions voire mutations ont présidé à l’engagement des Etats généraux de la société écologique post-urbaine, et notamment le départ des grandes villes et l’installation dans de plus petites ou dans les campagnes, la valorisation de la relocalisation et plus encore de l’autonomie souvent recherchée, la désurbanisation à penser et le devenir des savoir-faire de la terre, ou encore les cadres coopératifs d’un polycentrisme confédéral. Sur cette base, trois séries de notes sont ici proposées, produites dans le cadre de la démarche globale.

Les échanges entre organisations impliquées ont fait collectivement et rapidement émerger 6 thématiques prioritaires autour de la société écologique post-urbaine. Ces 6 Notes Enjeux qui amènent à se poser la question du pourquoi est-il devenu vital de réfléchir à une réorganisation géographique du peuplement au profit de milieux et cadres de vie à taille humaine et écologique. Ces notes ont pour vocation à poser quelques-uns des termes des débats, mais également à soulever les questions restant orphelines, de même qu’à identifier les ressources pour nous en saisir. 

 

Suivant l’ambition politique générale de la démarche des Etats généraux, et partant des 6 thématiques prioritaires dévoilées dans les Notes Enjeux, plusieurs chantiers inter-organisations ont, sous la houlette du Comité de pilotage élargi, vu le jour dans la perspective de la tenue des Etats généraux. C’est l’objet de ces 4 Notes Atelier visant à réunir les questionnements et les orientations guidant les réflexions sur les conditions et facteurs de réalisation d’une société écologique post-urbaine. Chacun de ces 4 sujets est travaillé lors de plusieurs temps d’échanges donnant lieu à restitution et validation collectives.