Interpellation publique : Décroitre l'urbain
Le 25 mars 2022 au Maltais Rouge à Paris

Après les premiers Etats généraux à Nedde début octobre 2021, les différents membres du mouvement et participants à l’événement ont décidé de poursuivre et d'approfondir les échanges en vue de préfigurer une société écologique post-urbaine, ainsi que d'interpeller plus directement les organisations politiques à ce sujet. C'est l'objet de la semaine post-urbaine organisée du 21 au 25 mars à Villarceaux et à Paris. 

Le dernier temps de cette semaine est une interpellation publique à l'attention des candidat.e.s à la présidentielle mais aussi à l'égard d'autres organisations comme les syndicats, les fédérations, les fondations ou les ONG. En effet, pour les organisations participantes aux Etats Généraux, l’urbanisation du monde est une des premières causes des désastres écologiques, sanitaires et sociaux. Toutefois, dans le débat public et politique, le thème est fort peu abordé. Pourtant, c’est bien ceci qu’il est important de questionner, de mettre au cœur des débats, encore plus en période électorale. Le soutien ou non à une société urbaine doit être un choix délibéré, construit, et non pas un angle mort de la réflexion politique.

Le mouvement des EGPU a donc décidé d’interpeller publiquement des organisations sur leurs propositions concernant l’urbanisation et la métropolisation, leurs conséquences et devenirs, ainsi que les alternatives plausibles, tangibles. Sur la base des analyses menées au sein des EGPU, nous leur avons adressé un texte incluant 5 questionnements vis-à-vis desquels se positionner. Cette mise en débat et interpellation aura lieu au Maltais Rouge dans le XIème arrondissement de Paris le vendredi 25 mars à partir de 14h.

Le texte d'Interpellation

Page 1.png
Page 2.png
Page 3.png
Page 4.png
Page 5.png