Séminaire de Villarceaux en mai 2021

Atelier de préparation à Vigan en mars 2021

FLS4765.JPG
 

CALENDRIER D'ORGANISATION DES ÉTATS GÉNÉRAUX

Novembre 2020 

Réunion de lancement avec 23 organisations ( 40 participant.e.s) : présentation de la démarche, échanges sur les objectifs, proposition d’organisation collective.

Décembre 2020 

 

Echanges et approfondissements en groupes de travail sur les 6 thématiques d’enjeux prioritaires identifiés lors de la réunion de lancement (cf. Rubrique enjeux).

Janvier / février 2021 

 

Lancement des différents chantiers : croyances limitantes de la désurbanisation / visions agissantes de la société écologique post-urbaine ; nouvelles ruralités et conditions écologiques d’installation ; géographie des alternatives ; classes populaires et post-urbain.

Mars 2021 

 

Atelier sur les croyances limitantes de la désurbanisation en partant des grands imaginaires de la densité et des modes de vies associés, ainsi que sur les visions désirables agissantes d'une société écologique post-urbaine.

Avril 2021

 

Atelier sur les géographies alternatives (notamment biorégionales) en partant d’une analyse critique de la géographie officielle et des des résistances et luttes contre l’artificialisation des terres.

Mai 2021

 

Atelier de deux journées consacré aux conditions sociales et culturelles, écologiques et économiques de l’installation, à la géographie alternative, à la question sociale et aux engagements politiques des Etats généraux.

Juin 2021

 

Ateliers consacrés à l’enjeu des classes populaires dans la société écologique post-urbaine, et à la rédaction d’un manifeste et d’un serment d’engagement pluriannuel pour un nouvel équilibre territorial (écologique) et une justice sociale dans la décence des formes de vie.

Juillet / août / septembre 2021

 

Programmation et organisation des Etats généraux de la société écologique post-urbaine avec la trentaine d’organisations participantes.

1 (soir), 2 et 3 octobre 2021 

 

Etats généraux de la société écologique post-urbaine, ouverts à l’ensemble des forces écologiques, sociales et politiques ainsi qu’aux publics intéressés et aux institutions un peu motivées